[PREVIEW 2nd semestre 2016]Les films d’horreur à ne pas manquer

1/ Don’t breathe (Fede Alvarez)  

Sortie France 14.09.2016

 

dont-breathe-alvarez-affiche.jpg

Synopsis:

Trois adolescents planifient un braquage. Leur objectif : dérober la fortune d’un aveugle. Mais une fois sur place, rien ne se passe comme prévu…

Après être sorti indemne d’un examen de passage particulièrement périlleux avec le remake réussi de « Evil Dead », le film culte de Sam Raimi, Fede Alvarez revient avec un autre film produit par « Ghost House Pictures ».

« Don’t Breathe » inverse  la trame classique du film de « Home Invasion » dans laquelle les intrus sont les antagonistes et l’occupant la victime à laquelle s’identifiera le spectateur.

dont-breathe-1.jpg

Caster Stephan Lang dans le rôle de cet homme à priori sans défense qui fera vivre un cauchemar à ces intrus (Jane Levy vu dans Evil Dead et Dylan Minnette vu dans Prisonners) semble une excellente idée et le talent de Fede Alvarez nous fait espérer, au minimum, une petite série B très efficace réservant quelques moments mémorables.

2/ Lights Out (David F. Sandberg) 

Sortie France 24.08.2016

Lights_Out_2016_poster.jpg

Synopsis:

Petite, Rebecca (Teresa Palmer) a toujours eu peur du noir. Mais quand elle est partie de chez elle, elle pensait avoir surmonté ses terreurs enfantines. Désormais, c’est au tour de son petit frère Martin d’être victime des mêmes phénomènes surnaturels qui ont failli lui faire perdre la raison. Car une créature terrifiante, mystérieusement liée à leur mère Sophie (Maria Bello), rôde de nouveau dans la maison familiale. Cherchant à découvrir la vérité, Rebecca comprend que le danger est imminent… Surtout dans le noir.

Lights Out est l’adaptation du court métrage éponyme que David F. Sandberg réalisa en 2013. Produit par James Wan et scénarisé par Eric Heisserer (Hours, Destination Finale 5), Lights Out n’est peut être qu’un énième film jouant sur la peur du noir et le trauma de son héroïne. Le fait qu’il soit produit par James Wan (via Atomic Monster) n’est pas non plus un gage absolu de qualité si on se rappelle du désastreux « Annabelle ».

téléchargement.jpg

Néanmoins, le trailer est très efficace et me fait penser à « The Nightmare », le terrifiant documentaire de Rodney Ascher que je vous déconseille vivement si vous êtes sujet aux terreurs nocturnes.  La qualité du court métrage, les interviews toujours intéressantes de David F. Sandberg et la présence au casting de Maria Bello sont aussi, à mon sens, des arguments assez solides pour placer ce film dans cette short list des films d’horreur à ne pas manquer cette année.

3/ The Woods (Adam Wingard)  

Sortie USA 15.09.2016

The-Woods-banner.jpg

Synopsis:

Alors qu’ils campent dans un endroit reculé, des étudiants découvrent qu’ils ne sont pas seuls…

Adam Wingard n’a déjà plus grand chose à prouver après avoir enchaîné deux  films aussi réussis que « You’re Next » et « The Guest ». Depuis, il a notamment réalisé le pilote de « Outcast » l’une des très bonnes séries TV de cette année et c’est donc peu de dire que l’attente est grande pour ce nouveau film écrit par son fidèle scénariste, Simon Barrett.

 

the-woods-adam-wingard.jpg

Wingard s’attaque au genre un peu maudit du « found footage » qui entre ses mains devrait donner un film particulièrement terrifiant.

the-woods-wingard.jpg

Ce sera aussi l’occasion de découvrir Callie Hernandez, annoncée au casting de  » Alien: Covenant » (soit le film le plus attendu de 2017) et que l’on pourra voir dès cette année dans « La La Land » de Damien Chazelle (Whiplash).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s