1 commentaire

  1. En effet, sa réflexion sur la perméabilité des frontières fiction/docu est très juste. On sent un cinéaste qui cherche, ce qui pour moi est plus beau que de trouver. Maintenant, on pourrait débattre des heures sur son argument de non place au hasard dans le cinéma de fiction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s